Élaboration d'une page - La mise au net

Publié le par Fich

Dès que j'ai une réponse favorable de mes collaborateurs, j'attaque
la mise au net...
A l'aide de ma table lumineuse, je décalque de manière plus
précise, mais aussi à un
format plus grand (A3), les brouillons au crayon bleu...





Les dessins reportés sur ma page de mise au net, j'attaque alors à la partie la
plus délicate :
L'encrage...



Je coupe le téléphone, je mets un léger fond sonore...
J'essaye d'éviter tant que possible
les groupes de trash métal ou les films
de kung-fu à la télé pour être au calme... Et là, tel un
patineur sur glace, je laisse
glisser la pointe de mon stylo bic (de marque Pilote V5) sur le papier...



Parfois, je dérape, mais cela n'est rien !
Je me suis fourni au préalable d'un outil précieux : le correcteur !

J'applique délicatement le liquide blanc sur l'erreur, je laisse sécher et je corrige !


Parfois, l'erreur
est tellement grosse, qu'il serait trop élaboré de la retoucher au
correcteur... Pas grave !
Je prends une autre feuille, je redessine ce qu'il y a
à corriger, je découpe soigneusement au cutter
et je recolle
la partie corrigée à la bonne place ! Ni vu ni connu, j't'embrouille !
Ces retouches
n'apparaîtront pas à la version finale...



D'autres fois, mon stylo bic refuse obstinément de travailler...
Je reste zen...
Je me dis qu'il y a des choses bien plus graves qu'un stylo bic qui me résiste...

Je prends une feuille buvard et je m'acharne à faire redémarrer mon stylo bic...
S'il refuse, je lui pète
sa gueule et je le balance à la poubelle !
(toujours prévoir un stock de stylos bic en suffisance !)
Pour cette page 30, j'obtiens donc ça !


Après ça, je hurle un bon coup, je mets la musique à fond et je me félicite
de ne pas avoir déchiré
ma feuille de rage !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

khoa 27/10/2009 18:59


Eh ben, ta narration est palpitante et pleine de suspens. Je sens le labeur et la souffrance de la création et je compatis au sort de tes bics, mais j'aurais agis pareillement avec les bics !